Blog

La biodégradation : Qu’est-ce que c’est ?

by in Environnement 20 décembre 2021

Vous avez sûrement déjà entendu parler des produits “biodégradables”. Lorsqu’on entend ce mot, notre première pensée est à l’écologie, l’environnement, le développement durable.

Cela vous rappelle certainement les balades en famille que vous faisiez étant petit, où vous jetiez votre trognon de pomme ou vos épluchures de clémentine. Vous entendiez toujours “Ne t’en fais pas, c’est biodégradable, tu peux le jeter dans la nature”.

Eh bien pour moi, un produit biodégradable c’était un produit que l’on pouvait jeter dans la nature et qui allait se décomposer tout seul, un peu comme par magie, pour en faire une matière bonne pour l’environnement.

Aujourd’hui, je mets fin à toutes ces belles histoires sur les produits biodégradables et je vais vous expliquer réellement ce qu’est la biodégradabilité et comment fonctionne ce processus.

La biodégradation : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la biodégradabilité est la capacité des substances et matières organiques à se décomposer en substances plus simples grâce à l’action de micro-organismes, comme des champignons ou des bactéries.

Une fois ce processus terminé, les substances organiques sont entièrement transformées en molécules dites “inorganiques simples” comme l’eau, le dioxyde de carbone ou le méthane.

Un produit peut être biodégradable même s’il n’est pas naturel comme un trognon de pomme, mais issu de l’activité humaine comme une boîte en carton par exemple. Les produits issus de l’activité humaine ont un temps de biodégradation plus long mais il suffit d’identifier l’atmosphère idéale pour que le processus de biodégradabilité commence.

Attention, un produit biodégradable n’est pas forcément écologique comme nous avons souvent tendance à le croire. Si le produit en question est constitué de produits chimiques et qu’il est biodégradable, comme du plastique, il mettra beaucoup de temps à se décomposer et les substances chimiques du produit en décomposition vont se retrouver dans la nature et donc dans les sols.

Le compostage : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, le compostage est le fait de recycler des déchets organiques pour produire de manière naturelle un fertilisant appelé “compost”. Le compost est excellent pour la structure des sols et pour la croissance des plantes.

Attention à ne pas confondre le compostage industriel et le compostage domestique, qui se trouve généralement au fond du jardin.

Le compostage industriel nécessite des installations spéciales. Les déchets sont préalablement triés, traités et sont ensuite décomposés à travers ces installations spéciales. Cela permet de réaliser un compostage plus facile et plus rapide. Le compostage industriel concerne généralement les produits que vous ne pouvez pas composter vous-même et qui mettraient plus de temps à se décomposer seul.

Le compostage domestique, comme son nom l’indique, est un compost que l’on réalise chez soi avec nos déchets organiques comme les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, le papier journal ou encore des feuilles. Vous pouvez donc le réaliser vous-même, en respectant les règles d’or du compostage.

La biodégradation : comment ça marche ?

Deux facteurs entrent en compte dans la biodégradation d’un élément : la substance qui le compose ainsi que l’environnement dans lequel il se trouve. En effet, vous l’aurez compris, la biodégradation n’est pas un phénomène magique mais bien un phénomène chimique.

La biodégradabilité est directement liée au compostage : la biodégradation d’un élément passe par le compostage de celui-ci.

Lorsqu’on parle de biodégradabilité, il ne s’agit donc pas d’une décomposition rapide, facile et autonome : il s’agit en réalité d’un processus complet de compostage.

Si vous jetez un produit biodégradable dans la nature, il ne se dégradera donc pas tout seul. Il aura besoin d’un environnement spécifique.

Pour réaliser un bon compost, 3 règles sont nécessaires : mélanger les déchets, aérer pour apporter de l’oxygénation et humidifier en bonne quantité. Ce sont les 3 règles d’or pour un processus de compostage efficace.

C’est là qu’il est important de faire la différence entre le compost industriel et le compost domestique.

 

Les produits naturels comme les épluchures de légumes, les feuilles ou encore les copeaux de bois sont idéaux pour le compost domestique. N’ayant pas subi de transformation, la décomposition de ces derniers est plus simple, à condition de respecter de bonne conditions d’humidité et d’oxygénation.

 

 

Les produits issus de l’activité humaine comme les emballages en carton, les gobelets en papier ou encore les couverts végétaux, peuvent aussi être compostés. En revanche, ayant subi une transformation, le processus est plus long et nécessite donc des installations et des machines spécifiques.

 

Des logos sont inscrits sur les produits en question afin de vous aider à savoir s’il s’agit d’un produit pour le compost industriel ou domestique.

Jeter un produit, même biodégradable, dans la nature n’est donc pas sans conséquences. Il mettra du temps à se décomposer et causera une pollution visuelle importante. Avec le vent ou les pluies, ils peuvent même finir dans les océans.

Un produit biodégradable n’est donc pas fait pour être jeté dans la nature mais il entre dans un cycle de vie bien meilleur pour la planète que les produits à base de plastique.

Chez Zeapack, tous nos produits sont certifiés biodégradables et compostables. Des gobelets pour boissons chaudes aux boîtes à emporter en carton, nous proposons uniquement de la vaisselle avec un impact positif pour la planète.

    Panier