Blog

5 faits bons pour la planète qui nous font démarrer l’année du bon pied !

by in Environnement 11 février 2021

2020 aura vu son lot de catastrophes : une pandémie mondiale, des feux de forêts qui ont ravagé l’Australie et l’ouest des Etats-Unis, des ouragans violents en Amérique Centrale, une explosion mortelle au Liban… On peut dire que cette année aura été difficile à bien des niveaux et que la nature en aura vu, encore, de toutes les couleurs ! Mais sous ses airs de fin du monde, 2020 nous aura aussi montré un visage encourageant pour l’avenir. Moins d’avions, moins de voitures, réapparition d’espèces en danger, prise de conscience globale de l’urgence climatique… Retour sur 5 faits qui ont été bons pour la planète et peuvent nous faire démarrer 2021 du bon pied !

1. Le retour du dauphin rose

Grâce à la baisse du trafic maritime, les dauphins roses ont refait leur apparition dans la baie de Hong-Kong en septembre dernier. Et ça, on aime chez Zeapack ! Cette espèce est malheureusement toujours en danger d’extinction, mais on ne peut qu’être enthousiastes à l’idée qu’elle puisse désormais apprécier de nouvelles eaux. Plus près de chez nous, en Italie, les dauphins ont même pointé le bout de leur nez à Venise !

2. La qualité de l’air s’est améliorée

Et oui, le ralentissement voire la mise à l’arrêt de certaines activités économiques a permis de réduire considérablement la pollution atmosphérique dans plusieurs pays. L’ONU estime que la baisse des émissions de CO² liée à la pandémie est d’environ 7%.

3. Les océans sont de plus en plus protégés

14 nations ont dévoilé leur intention de gérer durablement 100% de leurs eaux côtières d’ici 2025, « ce qui équivaut à protéger une zone océanique de la taille de l’Afrique », d’après National Geographic. Parmi leurs engagements : lutte contre la surpêche, investissements pour lutter contre la pollution et classement de 30% de leurs eaux nationales comme zones marines protégées d’ici 2030. Le Canada, le Mexique, le Japon, l’Australie, le Kenya, le Ghana, le Portugal et la Norvège figurent parmi ces 14 pays engagés.

4. La nature a… respiré !

Le voyage aérien a connu une chute historique de 50% par rapport à 2019. Globalement, c’est tout le secteur du transport et de la mobilité qui s’est retrouvé en berne ! Conséquence ? Une baisse considérable de la pollution, particulièrement notable dans les grandes villes. Dans certaines régions de l’Inde par exemple, où la circulation routière est intensive, il était possible d’observer la chaîne de l’Himalaya pour la première fois. Ce fut aussi une parenthèse précieuse pour les scientifiques, qui ont pu observer le monde animalier sans présence humaine !

5. La guerre contre le plastique s’est poursuivie

Cinquième point et pas des moindres pour nous : la lutte contre le plastique a bien avancé ! En
France, la loi anti-gaspillage pour une économique circulaire a permis de faire avancer concrètement le débat. Direction la fin du plastique jetable d’ici 2040 !

  • Les cotons-tiges avec une branche en plastique, les gobelets, les assiettes en plastique ont été
    interdits en 2020.
  • Depuis le 1er janvier 2021, ce sont les touillettes, les pailles, les couverts, les piques à steak, les tiges pour ballons, les confettis en plastique, les boîtes en polystyrène expansé et les couvercles de gobelets qui ont disparu des rayons.
  • Tous les plastiques oxo-dégradables sont également interdits depuis janvier 2021. Il s’agit d’une matière plastique spécifique qui, abandonnée dans la nature, se fragmente rapidement en petites particules sous l’effet de la lumière. Ces particules sont invisibles à l’oeil nu, mais pourtant bien nocives pour l’environnement.

D’autres mesures phares devraient voir le jour cette année, parmi lesquelles : le déploiement du dispositif de vrac imposant aux vendeurs d’accepter les contenants apportés par les consommateurs, un système de bonus-malus pour les entreprises utilisant du suremballage en plastique, ou encore l’interdiction pour les entreprises de distribuer gratuitement des bouteilles en plastique.

Un petit fait bonus ? Le Président Joe Biden a annoncé mercredi 20 janvier 2021, seulement quelques heures après son investiture, le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris sur le climat.

En tout cas chez Zeapack, on reste convaincus que chaque petit geste est un pas de plus vers la protection de notre planète. Alors tous ensemble, mobilisons-nous pour un avenir plus vert !