Le compostable

Le compostable

C’est l’optimisation du processus de biodégradation. Cela consiste à provoquer et à entretenir, dans les meilleures conditions possibles, ce que la nature fait déjà. Grâce à la présence d’oxygène de l’air et d’humidité (eau), les bactéries se développent et le produit est transformé en compost riche en éléments nutritifs qui peut être intégré au sol pour l’enrichir.

Par quel processus se fait le compost ?

Le compostage peut être fait :

  • de façon individuelle : chacun à sa maison peut faire son compost. Il existe un label permettant de savoir ce qui est compostable individuellement : le « label OK Home Compost ».

La dégradation en composteur individuel est généralement plus lente, car les conditions de température et d’humidité varient avec les conditions météorologiques.

  • de façon industrielle dans un centre de compostage. Il existe à ce titre le « label OK compost » visant à désigner les matériaux compostables industriellement.

Attention toutefois, le compostage industriel nécessite donc d’organiser une collecte afin que les matériaux soient ramenés en usine de compostage. En effet, les matériaux compostables de façon industrielle ne peuvent pas être compostés individuellement. Dès lors, quand vous voyez le « label OK Compost », le produit ne sera composté que s’il est collecté à cet effet.

Cette certification est attribuée par un organismes certificateur indépendant base à Bruxelles qui vérifie que la norme N13432 européenne de biodégradabilité et de compostabilité est respectée.

Le compostage impliquant la décomposition de la matière organique, cette décomposition se fait grâce :

  • aux micro-organismes tels que  les bactéries, les champignons et les actinomycétes
  • aux macro-organismes tels que les vers de compost : il s’agit surtout de l’espèce Eisenia Foetida (espèce épigée) et non de lombrics (espèce endogée).

Après plusieurs semaines, on obtient du compost qui permet d’améliorer la fertilité des sols.

Ainsi, la plante avec laquelle le produit avait été fait revient à la nature.

Que faut-il pour qu’un matériau soit compostable ?

Pour être compostable, un matériau doit être à la fois :

  • dégradable chimiquement (biodégradable) et physiquement (désintégration)
  • non toxique (ne pas produire d’éléments toxiques en se dégradant)

Ainsi, peuvent être compostés les déchets de cuisine, les sous-produits de jardin, mais aussi certains déchets et sous-produits de l’industrie agroalimentaire, les boues d’épuration, les fumiers, etc.

Quels sont les avantages du compostage pour l’environnement ?

Les produits compostables sont dégradant naturellement, il n’y a pas besoin d’incinérer les déchets.

Or, l’incinération est très polluante car elle rejette des PCB, des dioxines et des métaux lourds vaporisés cancérogènes et tératogènes.

Un produit compostable est donc un produit qui n’a aucun impact négatif sur l’environnement. Au contraire, ils permettent d’enrichir les cultures en humus sain (terre végétale).

En plus de cela, le compostage collectif coûte 4 fois moins cher que l’incinération des déchets. Il demande juste un tri supplémentaire des matières organiques des ménages et des industries et l’utilisation de sacs 100 % biodégradables et 100 % compostables.

Alors, cherchons le logo OK-COMPOST !